Le Moërland

Moër-land: en kröner “terre marécageuse”.

Moëres: les “marais” pour les Princes Pirates, le royaume d’Austie ou Karène.

 

Histoire

Les premiers habitants de la région étaient des nomades krohn installés entre le Tahnsee et le royaume Sande. Aux environs de 1400 (Armien), les impériaux débarquent  et commencent leurs conquêtes. Après la chute du royaume Sande ils s’étendent vers le nord et contrôlent le Moërland vers 1680. La population krohn est rapidement intégrée à l’empire. L’économie se développe avec la culture de la soie centrée autour de la ville de Perrenian.

Lors de l’assassinat de Sirian IV et la prise de pouvoir par le premier empereur-sorcier, la région est sous le contrôle de l’exarque loyaliste d’Extön. Elle reste ainsi en dehors des troubles car les morlockistes sont très peu présents dans cette partie de l’empire. Les seuls impacts sont une réduction des exportations de soie et un recrutement de soldats lors de chaque grande campagne, jusqu’à la restauration en 3491.

A partir de 3526, profitant de l’affaiblissement des impériaux, les nomades krohns lancent une série d’incursions et occupent la rive occidentale du tahnsee et une partie de sa rive méridionale. En 3698, l’armée impériale est écrasée et perd le contrôle de la région. Les envahisseurs krohns se partagent les terres et fondent une multitude de petits royaumes qui se disputent le contrôle de chaque fort ou village. L’industrie de la soie s’éteint faute de débouchés commerciaux.

Petit à petit, la famille des Mëirsen qui descendent d’un légendaire chef krohn, imposent leur autorité sur une grande partie du Moërland et fondent le royaume de Lenz. Au sud l’empire d’Extön contrôle toujours l’exarchat de Karène, les relations entre Karène et les Mëirsen connaissent des hauts et des bas entre luttes pour le contrôle des zones frontalières et realpolitik commerciale. Plusieurs dynasties se succèdent sur le trône du royaume de Lenz. Vers 4561 des pirates kelnes se livrent à des raids de plus en plus fréquents sur la côte occidentale et parfois plus profond dans les terres. En 4858 les impériaux s’allient aux kelnes dont une puissante flotte remonte l’Aldennin et conquiert la région du Moërland. Leur chef Lorcain fait de Perrenian sa capitale, officiellement il est un fédéré de l’empire, en pratique presque totalement autonome. Des contacts sont noués avec les centaures et le royaume elfique d’Araneredor au nord-est.

La région est touchée de plein fouet par l’ère des grands boulversements. Les sauriens arrivent de l’est, écrasent les royaumes humains et s’installent dans le Moërland. Mais trop peu nombreux, ils sont mis en échec puis repoussés par les humains, les elfes et les centaures. En 5347 toute la région a été reconquise et un nouveau roi règne sur le Moërland depuis Perrenian. A partir de 5538 de graves querelles éclatent entre les puissances de la région qui sont perpétuellement en guerre. En 5679, les serviteurs de Morlock apparaissent au grand jour et les hommes-lézards écrasent les royaumes humains affaiblis par leurs luttes. La population est réduite en esclavage, les hommes les plus “dociles” et prometteurs servent de mercenaires. Toute la région est soumise au roi-prêtre Nelxhexis.

Venue de l’ouest, la croisade méthodiste repousse les hommes-lézards et vers 5971 ces derniers sont vaincus et disparaissent au moins ouvertement. Le Moërland se repeuple lentement. En 6285 la région passe sous le contrôle du royaume d’Ostensat puis à partir de 6896 sous celui du royaume de Traill. Le Moërland est peu touché par la guerre contre Weisskröne jusqu’à la victoire du duc d’Adlerhorst à Lochbrunn. La perte du château de Granx peu après et de l’immense trésor qui s’y trouvait est un autre coup très rude. Dans tous les royaumes des hommes-loups de nouvelles dynasties arrivent au pouvoir et avec elles des sorciers, des mercenaires gobelins et des forces nécromantiques. L’influence des morlockistes grandit à nouveau et après de longues luttes, les elfes quittent le royaume d’Araneredor. La victoire de Weisskröne provoque la chute des royaumes des hommes-loups. Mais le Moërland reste indépendant.

Le Moërland aujourd’hui

Depuis la chute des royaumes des hommes-loups, il n’y a plus de pouvoir central dans le Moërland. La région est contrôlée par des nobles farouchement indépendants. Les dynasties montent et tombent mais aucun pouvoir, local ou étranger, n’a étendu son contrôle à toute la région. Les pays voisins: Austie, Karène et Weisskröne, se livrent à un subtil jeu d’influence pour promouvoir leur cause et empêcher que leurs rivaux ne fassent trop progresser la leur. L’influence dont les sorciers et nécromants disposaient lors de la fin des royaumes des hommes-loups a diminué mais elle reste notable. On raconte aussi que les hommes-lézards n’auraient pas complètement disparu.